Rue Irma Fievez (Terrain de Football), 7021 Mons (Havré)
contact@aikido-mons.be

Historique

Historique de notre club

L’Aïkido Mons Hainaut a été créé par Michel DEWELDE en décembre 1974. C’est Jean DEDOBBELEER, alors 2e Dan, qui s’est porté garant pour lui auprès de l’Association Francophone d’Aïkido (AFA).
Depuis 2002, le responsable (dojo cho) est Philippe GOSSELIN. Il est diplômé de la formation Dirigeants Sportifs niveau 1 (dirigeants de clubs) de l’AISF (Association Interfédérale du Sport Francophone).
Le club compte une soixantaine de pratiquants répartis en 4 sections : éveil (4 – 6 ans), juniors (7 – 10 ans), ados (11 – 16 ans), adultes (inscriptions toute l’année). Les séances d’entraînement sont dispensées dans le dojo du hall omnisports d’Havré.
L’Aïkido est un art martial d’origine japonaise. Il a été créé au début du siècle dernier par Maître Morihei UESHIBA. Cette discipline ne connaît pas de compétition ; elle consiste à se débarrasser du partenaire en le faisant chuter ou en l’immobilisant au sol. Les objectifs de cet art martial sont nombreux : condition physique, respiration, souplesse, maîtrise de soi, assurance, prise rapide de décision, vigilance, modestie, respect du partenaire, respect des traditions, esprit critique, sincérité, respect de la hiérarchie sociale sans pour autant se soumettre de façon irréfléchie, etc.

Qu’est-ce que l’Aïkido?

Il n’est guère aisé de proposer une définition du mot AI-KI-DO.
Disons que la composante principale est la dernière partie du « mot ».
Le DO (TAO en Chinois) rencontre l’idée de chemin, route, voie; c’est ce même DO que l’on retrouve dans Judo, Kyudo, Karatedo, Dojo, etc. Cela suppose donc une progression lente, mais déterminée, vers un ou plusieurs buts que l’on se fixe.
– Tendre vers des qualités physiques telles que endurance, souplesse, meilleure respiration, etc.
– Progresser jour après jour sur le plan purement technique.
– Tendre vers des valeurs morales telles que volonté, modestie, vigilance, maîtrise de soi, compréhension d’autrui, tolérance, etc.
Le KI est très difficile à définir. Il semble que les dictionnaires japonais-français donnent de très nombreuses traductions de cette notion que l’on assimile à l’élan vital, l’esprit, l’énergie des forces de la Nature et plus simplement à « énergie » tout court.
Le AI se réfère à l’idée d’union, d’harmonie, d’amour.
Remettre ces trois notions ensemble se révèle être fort complexe.
Disons qu’il s’agit d’un art martial qui par la répétition constante de mouvements rigoureusement établis, vise un savoir-faire technique sans cesse amélioré, car remis en question, tout en évitant une opposition frontale avec les différents partenaires, tout cela dans la perspective d’un progrès moral et du maintien de la santé.
Ajoutons que l’Aikido est une discipline martiale dans laquelle, paradoxalement à première vue, la compétition ne trouve pas de place.
C’est toute une expérience de vie, une recherche constamment poursuivie.
Cet essai de définition n’engage évidemment que moi.


Michel Dewelde